Les mots de l'artiste

L'oeuvre d'art contemporain doit provoquer un choc, il n'est nullement indispensable de faire l'analyse d'un tableau ou d'une sculpture, il faut simplement que l'oeuvre éveille l'esprit par sa sensibilité.

Je veux vous présenter, vous faire regarder le rebut, le récupéré, le "laid" pour vous engager dans la violence, vous faire interroger la dignité, la grandeur, la beauté du déchet, vous inviter à jouer à regarder... Vous inviter à penser.

Je veux que mes peintures, mes sculptures perdent le côté visuel ou "rétinien" comme disait Duchamp. L'oeuvre d'art doit avoir une Ambition philosophique, politique ou religieuse.

Peindre ou sculpter, c'est réfléchir sur la vie et créer la réalité. Pour moi, il n'y a pas de grand artiste sans engagement sans rigueur et sans dignité.

Si l'artiste que je suis ne faisait pas trembler, ne créait pas de choc, si je n'étais pas souvent rejeté voire critiqué, ou incompris, c'est que j'aurais échoué.

L'artiste doit inventer de nouvelles "attaques", bousculer les choses, choisir de nouvelles voies, de nouveaux matériaux.

Je souhaite que mes sculptures s'identifient d'entrée de jeu
à un signe se livrant d'un seul coup.

Mon oeuvre tend à une contraction plastique.

La ligne devient alors surface et le contraste des surfaces volume.


Je conçois des structures
où la forme n'est pas forcément le signe d'un équilibre stable
mais un signe du moment avec des tensions contraires devant s'équilibrer.

"Alors le temps pénètre dans l'espace".

Comme Giacometti, je souhaite pouvoir dire :
"il ne s'agit plus de présenter une figure extérieurement ressemblante,
mais de vivre et de réaliser seulement ce qui m'a frappé ou ce que je désire".



©2002-2013 par - Tous droits réservés