Du mercredi 7 au vendredi 30 octobre 2015
"Hubert Garnier expose autour de Monticelli"


La Fondation accueille le sculpteur depuis plusieurs années.

En effet, ses sculptures monumentales font partie intégrante du paysage à l'Estaque, mais en ce qui concerne l'autre facette de l'artiste, la peinture, c'est une première. Moyennes et petites sculptures côtoieront les oeuvres picturales abstraites de l'artiste.

Vernissage samedi 10 octobre 2015 à 11h




Fondation Monticelli


Fortin de Corbières - Route du Rove
RN 568 - L'Éstaque - 13016 MARSEILLE
+33(0)491 034 946 - De 10h à 17h du mercredi au dimanche




César surnommait Hubert Garnier "Le Marseillais" !

C'est pour lui rendre hommage que le sculpteur Hubert Garnier expose sur son lieu de naissance : l'Éstaque.

L'artiste aime les matières naturelles, de fait, il utilise le fer, l'acier rouillé et le bronze, parfois le ciment et la résine. Il préfère mettre l'accent sur le caractère non-figuratif de ses œuvres sculptées, qu'elles soient monumentales ou non.

Garnier assemble le métal neuf ou de récupération, modelé, coupé, étiré, boulonné ou soudé, souvent composé de modules géométriques, mêlant l'approche verticale de Smith et l'horizontalité des assemblages d'éléments métalliques peints de couleurs vives ou l'aspect rouillé des oeuvres de Caro.

Le Maître souhaite sortir ou oublier les bases académiques obtenues aux Beaux-Arts de Marseille, sa volonté est de susciter des émotions en se déchargeant des travers esthétiques et ce, malgré les contraintes techniques. En effet, comme chez son ami Bernar Venet, l'échelle, la taille sont importantes, alors même, les contraintes de transport ou les difficultés de mise en place n'ont pas d'importance. Il tend vers la simplification et la hauteur. À la différence de Venet, ses oeuvres n'intellectualisent pas les conceptions mathématiques du chaos et de l'indéfini mais les emploie naturellement dans la préhension, la force de son travail. Volumes simples et agencement des éléments constituent la ligne directrice , mais cela n'exclut pas la finesse des traits et la légèreté. Garnier se veut exigeant avec un sens aigu de l'esthétique. De tous ses talents, sans doute le plus impressionnant consiste à occulter, dans son esprit, les précédentes œuvres pour ne se consacrer qu'au présent, au travail en cours. Il est comme ça, "le Marseillais", il veut vivre le moment présent comme si chaque seconde restante comptait plus que la précédente... C'est sans doute pour cela qu'il met tant de soin à finir, traiter, peindre, retoucher l'œuvre, y apposer sa touche patiente et y revenir si besoin. Le Maître travaille avec pour objectif la durée, l'après lui, La conservation dans le temps ... N'oublions pas qu'il est aussi peintre, de fait, il prône un usage sans limite de l'idée, du dessin à la création.

Hubert Garnier défend une certaine éthique de la récupération tout en évitant l'écueil démagogique. Dans ce cas, la subtilité pour l'Artiste est, selon lui, de demeurer à la pointe de la technologie. Largement inspiré par son métier d'architecte, l'utilisation de poutrelles d'acier dites "IPN" ou de tôles très épaisses évoquent la force, la puissance du métal, mais le poids du matériau n'exclut nullement la transparence et la légèreté de la sculpture. De même que Mark di Suvero, ses lignes ne découlent pas des relations spatiales entre les différents éléments car l'œuvre est un tout. Le jaune est à Garnier ce que le vermillon est à di Suvero, même s'il ne rejette pas l'usage d'autres couleurs. Les relations humaines y sont parfois évoquées avec les mêmes idées de fond : le savoir-être, le savoir-vivre et le savoir-aimer.

Il en convient, on ne comprend pas toujours l'Art contemporain mais il se veut visionnaire à ce sujet.

De l'individu, on ne connait que peu de choses, l'être est discret et tout en retenue. Les rencontres, l'histoire des "autres" sont une source d'inspiration non négligeable dans son travail, de même que les rondeurs, les lignes en suspension, la douceur des traits mettent en évidence le poète, l'idéaliste, l'Homme qu'il est. Cet homme pudique, sensible, engagé, entier, révolté et tendre... Un résistant dans l'âme !

M. Gaillard






L'atelier de

Hubert Garnier

est ouvert à
Châteauvert



©2002-2013 par - Tous droits réservés